Nos papiers ne sont pas faits d’arbres coupés

À l’occasion de la Journée internationale des forêts, il est temps de dissiper certains mythes persistants sur l’industrie du papier et son impact sur nos précieuses forêts. Loin de l’image destructrice souvent véhiculée, l’industrie du papier joue en réalité un rôle clé dans la gestion durable des ressources forestières.

 

Contrairement à la croyance populaire, la production de papier n’est pas la principale cause de déforestation. En fait, la déforestation est principalement due à la conversion des terres forestières en terres agricoles, notamment pour l’élevage et la culture de soja. Les forêts d’Amérique du Nord, où une grande partie du papier est produite, voient même leur superficie augmenter grâce à des pratiques de gestion durable.

 

Chez Solisco, nous sommes conscients de l’importance de préserver les ressources naturelles et de minimiser notre impact environnemental. C’est pourquoi il est important de faire la lumière sur les pratiques durables et responsables qui ont cours dans la production de nos papiers.

 

Des matières premières responsables

L’industrie du papier s’approvisionne de manière responsable, en utilisant des matières recyclées et des retailles de bois issues d’autres processus industriels. De plus, les arbres spécialement cultivés pour la production de papier proviennent de forêts gérées de manière durable, où chaque arbre coupé est remplacé par un nouvel arbre planté.

 

Les arbres ne sont pas la principale source de fibres pour la production de papier. En réalité, les sources suivantes sont privilégiées :

 

·      Fibres recyclées: Le papier recyclé représente aujourd’hui plus de 50% des fibres utilisées dans la production de papier en Amérique du Nord.

·      Résidus de bois: Les copeaux, sciures et autres rebuts provenant des scieries et des exploitations forestières sont utilisés pour fabriquer du papier.

·      Forêts gérées durablement: Lorsque du bois vierge est utilisé, il provient de forêts certifiées FSC ou PEFC, qui garantissent une gestion durable des ressources forestières.

 

Le processus de fabrication du papier commence par la collecte de fibres recyclées, qui sont ensuite mélangées avec de l’eau dans un grand récipient pour créer une suspension de fibres. Les impuretés sont éliminées et la solution est diluée pour permettre la création de papier fin et uniforme. Après plusieurs étapes d’élimination de l’eau et de séchage, le papier est finalement enroulé et prêt pour l’impression.

 

Comparativement, les planchers de bois peuvent avoir un impact plus significatif sur les forêts. Bien que le bois soit une ressource renouvelable, la production de planchers nécessite souvent des essences d’arbres matures qui mettent des décennies à repousser. Cela peut entraîner une pression accrue sur les forêts si elles ne sont pas gérées de manière durable.

 

Vers une économie circulaire du papier

L’industrie du papier est un exemple de l’économie circulaire en action. Avec un taux de recyclage élevé, le papier usagé est transformé en nouveaux produits, réduisant ainsi la demande de fibres vierges et minimisant l’impact environnemental.

 

Il est essentiel de reconnaître le rôle de l’industrie du papier dans la promotion de la gestion durable des forêts et de l’économie circulaire. En tant qu’entreprise responsable, Solisco est consciente de son rôle dans la protection des forêts. Nous sommes convaincus que l’industrie du papier peut jouer un rôle positif dans la gestion durable des ressources forestières.

 

En cette Journée internationale des forêts, nous invitons les entreprises et les consommateurs à s’informer sur les pratiques durables de l’industrie du papier et à faire des choix responsables. Ensemble, nous pouvons contribuer à la préservation des forêts pour les générations futures.

 

Le saviez-vous?

·      Un plancher de bois en bois franc exotique nécessite l'abattage de 4 à 5 arbres matures, tandis qu'une tonne de papier recyclé permet de sauver 17 arbres.

·      L'industrie du papier a contribué à la réduction de la déforestation en Amérique du Nord depuis les années 1990.